David_Bowie-adieu

A Black Star is dead…

Jan 12 • Lifestyle, Musique

Voilà, c’est fini ! Sir David Bowie est mort.

Il m’aura fallu 24 heures pour digérer la nouvelle et quelques de plus pour tâcher de rassembler mes idées pour vous parler de cet artiste incontournable.

Quel que soit votre âge, vous n’avez pu passer à côté de ses œuvres. Musiciens, acteur, Bowie a su enchanter et inspirer bon nombre de personnes et d’artistes, aussi. Pour ma part, je le place très haut dans la liste du  Hall of Fame de Tremendous Only (et de ma liste personnelle).

Je ne pourrais pas dire que j’ai été élevé au Bowie, mais à chaque période de ma vie j’ai été accroché par ses titres et apparitions. En tant qu’enfant, j’ai été surpris par ce Ziggy Stardust, sorti tout droit d’un comics du super héros ayant couché avec un manga déluré, où tiré d’un bon film avant-gardiste des années 70.

1972_ward_sigggy_stool

A l’époque, trop jeune pour apprécier sa musique, je n’ai pu la découvrir que dans les 80/90 où j’ai pu explorer du Space Oddity ou Life on Mars qui sont mes préférés. La force de David Bowie, c’est qu’il a toujours su se remettre en question sur son look et son style musical. Le caméléon n’a jamais hésité à prendre de nouvelles voies et directions pour la plus grande surprise de tous. Exemple le plus flagrant avec l’abandon de Ziggie Stardust à l’apogée de son succès ou, plus dernièrement, avec un plongée dans l’électronique des années 90, alors qu’il était encore très Pop.

1975_tmwte_jmac_sepia

Dans ses revirements et amusements artistiques, je retiendrais ses duos d’anthologie, avec des dieux de la musique, comme par exemple Under Pressure avec son pote Freddy Mercury (Queen), le splendide Dissonance tour avec Trend Reznor (Nine Inch Nails) ou encore Dancing in the streets avec Mick Jagger (Rolling Stones).

Voilà pour moi ce qui m’a le plus marqué (et là je sais que je vais me faire insulter de ne pas avoir cité tous les autres Let’s Dance, Heroes, The man who sold the world, Ziggy Stardust, Fame, ….). Maintenant, nous ne pourrions passer à côté de petits bijoux, plus récents, comme l’album Heaten, que j’affectionne particulièrement.

 

1975_tmwte_end_scene

 

Pour les cinéphiles, comme moi, je mentionnerai 4 beaux films qui auront marqué la loooongue filmographie de Sir Bowie : Furyo, Labyrinthe, Absolute Beginners et Le Prestige (chef d’œuvre !).

Allez, je vous laisse en deuil avec quelques plus belles musiques du cru de celui qui inspiré le Monde de la Musique et qui va nous laisser un vide mais tellement de choses dans l’inspiration de ses « enfants musicaux ».

God Speed Bowie !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

« »